« La grande vague » de Christophe Masson

On:
« La grande vague » de Christophe Masson

À 61 ans, Christophe Masson, qui gamin rêvait de devenir footballeur ou chanteur de rock, publie cet été son 7ème roman. Après avoir embarqué les lecteurs en Chine, Inde, Argentine et à Hong Kong, l'auteur met les voiles sur le Japon, une destination qu'il rêvait de découvrir depuis 40 ans qu'il voyage : « La civilisation, la culture, la littérature, le cinéma s'avèrent passionnant et d'une grande richesse pour plonger dans la mentalité de ce pays ». 

Né à Clermont-Ferrand, Christophe Masson voyage depuis l'adolescence, avec une prédilection pour les Amérique et l'Asie. Ses romans racontent des histoires d’amitié, de sentiments dans un monde en perpétuelle évolution. Influencé par la tradition des travel-writers anglais, l'auteur s'amuse à mêler journal intime, humour et carnet de voyage à ses explorations de civilisations à la fois si proche et si lointaines de nous.

À 61 ans, Christophe Masson, qui gamin rêvait de devenir footballeur ou chanteur de rock, publie cet été son 7ème roman. Après avoir embarqué les lecteurs en Chine, Inde, Argentine et à Hong Kong, l'auteur met les voiles sur le Japon, une destination qu'il rêvait de découvrir depuis 40 ans qu'il voyage : « La civilisation, la culture, la littérature, le cinéma s'avèrent passionnant et d'une grande richesse pour plonger dans la mentalité de ce pays »

Parti trois semaines à Kyoto en février 2018, il livre aujourd'hui un récit qu'il a construit dans ce pays : « Je travaille systématiquement de la même façon : depuis la capitale auvergnate, je bâtis une histoire, crée des personnages avant de me rendre dans la destination retenue. Tel un vidéaste, je construis mon intrigue en amont, puis l’enrichis et donne vie à mes personnages dans des lieux, restaurants, hébergements, modes de transport testés sur place lors de mon voyage. Ces déplacements me permettent de compléter les informations découvertes au fil de mes lectures, films visionnés et documentaires divers consultés dans les six premiers mois de préparation du roman ».

La grande vague

À la rentrée universitaire de 1984, Benoît rencontre Yuko, une étudiante japonaise, à la Sorbonne- Nouvelle. Ils se plaisent, s’aiment et mènent une vie insouciante entre études littéraires et balades dans Paris.

À la fin de l’année, Yuko retourne à Kyoto et Benoît n’ose pas la suivre. Pendant un quart de siècle, ils vont correspondre de loin en loin, jusqu’au 11 mars 2011, quand un tremblement de terre d’une puissance prodigieuse provoque un tsunami qui balaie la côte Pacifique du Japon. À dater de ce jour, Benoît ne reçoit plus aucune nouvelle de Yuko.

Deux ans plus tard, l’occasion lui est offerte de se rendre à Kyoto. Sur les traces de son amoureuse de jeunesse, Benoît ira de rencontres en surprises dans l’ancienne capitale impériale, entre temples millénaires et jardins zen, où se dissimulent secrets et fantômes du passé...

L’extrait sélectionné par Christophe Masson

« Je n'ai pas toujours été ce garçon mélancolique et reclus qui fuit la vie et ses alcools forts. A la rentrée universitaire de l’automne 1984, j’étais même tout le contraire. Je débordais alors de vitalité et de curiosité pour le monde, heureux de la chance que j’avais d'étudier la littérature comparée à la Sorbonne-Nouvelle, première étape d’une marche triomphale qui me mènerait vers la reconnaissance académique, les échanges lucratifs avec de prestigieuses universités anglo-saxonnes et la publication chez Gallimard d'essais érudits, teintés d'une irone discrète. »

Bibliographie à découvrir aux éditions Revoir

2014 : Ombre chinoise, prix Volcans d'ici / Volcan d'ailleurs en 2014

2015 : L'Étoile de Bombay

2016 : L'empereur de Macao

2017 : Patagonia


La grande vague est à commander ici pour (se) faire plaisir !

Comments

Leave your comment

* Required field

Captcha